...

Quels sont les 13 desserts provençaux de Noël ?

13 desserts de Noël typiquement provençaux
Les 13 desserts provençaux

L’histoire de ces desserts

La tradition des 13 desserts provençaux fait partie des traditions les plus connues pour les fêtes de fin d’année. La mention de ces desserts remonte à 1683 et est apparue dans les écrits du père François Marchetti, un curé de Marseille. Par ailleurs à cette époque, nous ne parlions pas encore de 13 desserts précisément mais plutôt de nombreux desserts pour Noël. C’était un signe de richesse, d’abondance pour les familles. De plus la notion de 13 desserts quant à elle n’arrive que bien plus tard, au début du XX° siècle.

Ce chiffre 13 est directement associé aux 12 apôtres et Jésus lors du repas de la Cène. Cette tradition met en avant la notion de partage durant la période de Noël.

Les 13 desserts sont disposés sur un grand plat et restent généralement sur la table durant les 3 jours qui suivent Noël. Dans la tradition ils sont consommés après la messe de minuit.

Quels sont les 13 desserts ?

Les quatre mendiants qui représentent symboliquement différents ordres catholiques très pauvres :

  • Les amandes qui représenteraient les Carmélites
  • Les noix ou noisette symbolisent les Augustins
  • Les figues sèches, dont la couleur grise symbolise l’ordre des Franciscains
  • Les raisins secs, qui représentent les Dominicains

Ensuite, nous retrouvons les fruits frais, ils étaient conservés depuis le mois de septembre dans les caves et greniers. Après, ils ont été rejoints par des fruits exotiques des anciennes colonies :

  • L’orange représente la richesse, a été progressivement remplacée par la mandarine
  • Les dattes sont le symbole du Christ venu d’Orient
  • Un fruit exotique : kiwi, ananas, mangue…

Les confiseries et les pâtisseries :

  • La pompe à l’huile ou fougasse est un gâteau parfumé à la fleur d’oranger. Il s’agit du plat porté par Pistachier un personnage typique de la crèche et de la pastorale provençale. Selon la tradition, il faut rompre la pompe à huile comme le Christ a rompu le pain et ne pas la couper pour ne pas se retrouver ruiné l’année suivante.
  • Deuxièmement le nougat qui est présenté sous trois versions, le blanc aux noisettes, pignons de pins et pistaches, le rouge à la rose et aux pistaches et enfin le noir avec du miel fondu qui est cuit avec des amandes.
  • Les calissons, une pâtisserie typique de Provence. Ils sont composés de melon, d’écorces d’oranges confites, d’amandes et recouverts d’un glaçage.
  • Les fruits confits : oranges, clémentines, melon
  • Et enfin la pâte de coing

Avez-vous aimé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les Terroirs de popote
Optimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.